Page d'accueil
Contactez-nous
 
     

 

Présentation

 

Aide et Consultation

 

Esotérisme Spirituel

 

Pratiques

 

L'Age d'Or

 

Esotérisme Universel

 

Tibet Esotérique

 

Qui est Henri Totev

 

Guide de l'Initiation

 

Symbolisme de l'Eclair

 

Les Vœux Initiatiques

 

Liens

 

Contact

 

 

Le livre

 
 

NEWS

 

Sommaire :

 

- Le rayonnement ésotérique

- Les lieux d'énergie

- Les prophéties

- Le karma individuel et sa transformation

- Le karma collectif et sa transformation

- La théurgie divine

- La transmutation alchimique

- La méditation de l'Eveillé

- Qu'adviendra-t-il après 2012 ? La prédiction Maya

- Dix clés pour la paix du cœur

- Le futur guide de l'humanité, mythe ou réalité?

- Le mystère de l'autocombustion du corps

- Les quatre âge de la Terre

- Le mont Kailash, lieu magique

- Le laurier reverdira

- Le Troisième œil et l'humanité future

- Le Pic de Bugarach, montagne magique

 

--------------------------

  

LE RAYONNEMENT ESOTERIQUE

 

    Plusieurs pays nous tiennent particulièrement à cœur dans le domaine spirituel et ésotérique.

 

Le premier est le Tibet et toute sa chaîne himalayenne.

 

    Le Tibet est peuplé de 6 millions d'habitants et la surface du Tibet historique compte 2,5 millions de km² (4 fois la France). Les deux religions du Tibet sont le bön et le bouddhisme mahayana (du grand véhicule). Parmi ces deux grands courants spirituels, on reconnaît une tradition exotérique et une tradition ésotérique.

 

    La plupart des monastères au Tibet, qu'ils soient bön ou bouddhiste, sont exotériques. Leurs enseignements restent souvent généraux. Mais il y a toujours eu quelques véritables centres ésotériques au Tibet. Là ne sont acceptés que des êtres profonds, dignes et prédestinés. Ces centres occultes se comptent sur les doigts des deux mains. Leur enseignement est universel, au-delà des religions.

 

    Dans la région de Reting (Tibet  central) siège un centre réellement ésotérique. Malgré leur aspect extérieur de monastère ressemblant à n'importe quel autre, une vie profondément ésotérique anime chacun des adeptes de la lumière occulte. C'est par l'étude et surtout la pratique de la haute connaissance ésotérique que les adeptes authentiques développent toute leur puissance spirituelle, occulte et  la réalisation universelle.

 

    Un jour le Tibet deviendra un phare qui illuminera l'humanité toute entière.

 

Le deuxième pays, c'est l'Inde éternelle.

 

     Pays de plus d'1 milliard d'habitants, dont la surface couvre 3.268.000 km² (6 fois la France). L'Inde est le creuset des grandes traditions spirituelles et ésotériques de cette planète. Depuis des millénaires, les traditions les plus profondes s'y épanouissent tels que celle des Natha yogins et le Trika.

 

    Des êtres de lumière résident dans la région de l'Uttaranchal dans l'Himalaya occidental. Des ashrams (centres spirituels) et des maths (monastères) dédiés à la véritable connaissance diffusent leurs enseignements aux disciples sincères. En Assam, dans l'est himalayen, les maths les plus occultes rayonnent puissamment grâce à leurs pratiques très poussées. Tout candidat y est mis à l'épreuve d'une manière intensive.

 

    Il ne suffit pas de lire des livres de spiritualité ou d'occultisme pour devenir un véritable adepte. Il faut être initié, instruit et suivi par un maître sincère afin de surmonter tous les obstacles et de réaliser le but ultime de la vie : la Conscience Universelle.

 

    Le troisième pays est le pays cathare, terre fabuleuse en histoire spirituelle et ésotérique.

 

    Situé en France, dans les départements de l'Aude  et de l'Ariège, le pays cathare fut par excellence une terre d'une spiritualité totale et sincère : le catharisme. Cette mouvance spirituelle du 12è siècle façonnait les esprits d'une manière profonde et universelle. Une société bien en avance sur son temps s'épanouissait, où l'homme et la femme étaient égaux. Déjà tout jeune, les uns et les autres s'efforçaient de vivre dans le divin, centre de toutes leurs activités. Mais malheureusement, ils furent détruits par l'inquisition catholique.

 

    Un parfait a prédit que dans le futur une renaissance spirituelle reviendra étancher la soif des âmes prédestinées et sincères dans ces mêmes lieux.

 

    Bélibaste fit cette prédiction en 1309 :

 

"Al cap dels sèt cent ans, verdejera lo laurèl" (en occitan).

"Dans sept cents ans, le laurier reverdira".

 

-------------------------

LES LIEUX D’ ENERGIE

    Sur la Terre se trouvent des zones de concentration d’énergie vitale électromagnétique. Ces zones sont les courants et les nœuds telluriques.

    Les nœuds telluriques possèdent un surcroît d’énergie vitale dû au croisement de plusieurs champs de forces, ce qui engendre un centre de rayonnement tellurique très puissant. Dans maints endroits sur la planète, on peut rencontrer des nœuds et des courants telluriques.

    Nos ancêtres très lointains étaient très sensibles à la puissance de la Nature vivante. Grâce à leur faculté psychique de clairvoyance, ils discernaient les puissantes veines énergétiques de la Terre. Ils construisaient  des menhirs et des dolmens pour bien signaler ces forces, afin de les utiliser dans des cérémonies magiques. Ces lieux telluriques sont aussi très favorables pour la pratique de la méditation et des évocations (appel aux puissances de Lumière).

     En Angleterre, au milieu des dunes calcaires de Salisbury se dresse Stonehenge (« le gibet de pierres » en saxon). Il forme un cercle de quatre-vingt pierres grises et nues de 4 tonnes chacune . L’origine de ce monument remonte aux premières civilisations de cette région, il y a plus de 4.000 ans. Ce cercle de menhirs et de dolmens forme une véritable pile énergétique qui relie l’homme aux puissances de la Terre et aux influences cosmiques.

    En France, la Bretagne  est riche en circuits telluriques marqués par des menhirs (pierres dressées verticalement) et chaque nœud électromagnétique est concrétisé par un dolmen (grande dalle reposant sur deux pierres verticales). Nous en trouvons aussi au pays cathare et ailleurs. Le menhir signifie une énergie active positive et le dolmen exprime l’unité de l’énergie positive et de l’énergie passive négative.

    Des cérémonies spirituelles et occultes se pratiquaient et se pratiquent toujours auprès des dolmens et des menhirs. L’initié profite ainsi de la puissance des lieux et de la présence des esprits de la nature.

Stonehenge

Dolmen

   Au Tibet, les courants et les nœuds telluriques sont indiqués par des stupas (chortens en tibétain). Certains monastères ont été construits directement sur ces champs de force, comme le monastère de Samye (Tibet central). Samye est un grand monastère construit sous forme de mandala (cercle d’énergie) possédant d’innombrables stupas.

    La forme même du monastère et la disposition des stupas sur les courants telluriques établi une grande énergie qui relie la personne qui médite ou pratique une action occulte aux forces telluriques et cosmiques. Ce phénomène apparaît aussi dans le cercle de pierres de Stonehenge.

Stupa de Samye

Monastère de Samye

Monastère de Samye

Certaines montagnes émettent une grande puissance. La plus connue, le mont Kailash, se situe à l’ouest du Tibet. Cette montagne sacrée culmine à 6.714 mètres. Elle a une forme de dôme et une puissance extraordinaire s’en dégage, cette énergie est toute spirituelle et ésotérique. Deux grands lacs se situent à quelques kilomètres  en contrebas de la montagne. L’un s’appelle le Manasarovar, chargé d’une puissance énergétique positive ; l’autre le lac Rakshas Tal qui dégage une forte énergie négative. Le mont Kailash (Kangrinpoche en tibétain) réunit en lui toutes ces polarités. L’adepte instruit sait comment les utiliser pour son bien et celui des autres.

-------------------

LES PROPHETIES

   Depuis l'aube des temps, l'homme cherche à connaître son avenir. Dès l'antiquité, les mages-voyants et les occultistes ont toujours été sollicités dans le but de discerner dans le passé, le présent et le futur. De nos jours, certains êtres avancés sur la voie de la Lumière spirituelle et occulte peuvent prédire le futur de l'humanité.

   Mais toutes les prédictions ne sont que des PROBABILITES, l'humanité est maître de sa destinée et elle peut agir sur son avenir. Aucune prophétie n'est inéluctable. Il faut être ignorant des lois universelles pour croire que tout est exactement préétabli et absolument inévitable. Certaines catastrophes ont été évitées grâce à l'intervention d'êtres de lumière. Des échéances qui semblaient fatales ont été repoussées.

   Les deux prophéties qui suivent sont parmi les plus intéressantes et les plus méconnues.

   1) Prophétie du Treizième Dalaï-lama (1876 - 1933)

   On peut lire dans le testament écrit de sa propre main en 1931 :

   "Il se pourrait qu'ici, au centre du Tibet, la religion et l'administration séculière seraient attaquées à la fois de l'extérieur et de l'intérieur. A moins que l'on sache garder notre propre pays, il arrivera alors que les Dalaï et Panchen Lamas seront brisés et resteront sans nom. En ce qui concerne les monastères, les moines et les nonnes, leurs terres et autres propriétés seront détruites. Les coutumes administratives ancestrales seront affaiblies. Les fonctionnaires de l'Etat religieux et séculier, se verront saisis de leurs terres et de leurs autres possessions. Et, eux-mêmes devront servir leurs ennemis, ou errer dans le pays comme des mendiants. Tous les êtres seront plongés dans des grandes difficultés, les jours et les nuits sombreront lentement dans les souffrances. Ne soyez pas des traîtres vis à vis de la communauté religieuse ou de l'Etat en travaillant pour un autre pays que le vôtre. Le Tibet est heureux, et dans le confort maintenant. La situation est entre vos mains."

   Après la mort du Grand Treizième Dalaï-Lama, des sages du Tibet prédirent que quelques hommes apparaîtront, dont l'un sera un grand souverain. Il redonnera courage et force à ceux qui ont simplement cherché sécurité et confort dans la fuite. Plus d'un demi-siècle d'occupation s'écoulera, mais le Tibet renaîtra et sera plus grand qu'avant. Une nouvelle ère s'ouvrira pour le monde.

Thubten Gyatso, le Treizième Dalaï-lama

 

   2) Prophétie du Vishnu Purana (texte sacré de l'Inde)

   "Ainsi, dans l'Age de Kali, le déclin ne cessera de s'accentuer jusqu'à ce que la race humaine approche de son anéantissement. Lorsque la fin de l'Age Sombre sera prochaine, une partie de cette essence divine qui existe dans sa propre nature spirituelle, Kalki Avatara (incarnation divine) descendra sur la terre doté des huit siddhis. Il rétablira la droiture dans le monde. Lorsque le soleil, la lune, Tishya (étoile de la constellation du cancer) et la planète Jupiter seront ensemble dans la même maison, l'Age de Krita (l'Age d'Or) sera revenu."

   Les sages de l'Inde et du Tibet font des voeux pour la venue de Kalki destinée à transformer le mal en bien. Le Vishnu Purana assure qu'il "rétablira la droiture sur la terre, que l'esprit de ceux qui vivent à la fin du Kali Yuga (Age de Fer) sera réveillé et deviendra aussi clair que le cristal. Ces êtres donneront naissance à une humanité qui suivra les lois de Krita (l'Age Parfait ou d'Or)."

-----------------------

LE KARMA INDIVIDUEL ET SA TRANSFORMATION

   L'homme fait partie intégrante de l'univers. Sa vie, comme tout dans l'univers, suit certaines lois. Le karma est un de ces grands principes.

   Karma nous vient du sanskrit et signifie tout simplement action. Tout acte engendre un effet. La loi de cause à effet, tout le monde l'expérimente, voilà la signification du karma. Par conséquent, selon nos actes positifs ou négatifs, on a un karma positif ou négatif. Tout le monde est égal devant cette loi. Chacune de vos pensées, chacun de vos actes est enregistré dans l'astral et dans votre subconscient. L'homme est maître de son mental  et de son comportement, ou devrait l'être. Le karma n'est donc pas une notion passive, mais bien active. L'initié aura pour but de toujours rééquilibrer la balance de ses actions afin de refléter de plus en plus l'harmonie universelle. Plus il fait de bien, plus il récoltera un karma positif dans cette vie et dans la prochaine. Ce qui lui permettra d'atteindre la conscience universelle plus rapidement.

   Des pensées lumineuses, un mental maîtrisé, de la dévotion pour l'étincelle du Suprême dans toute vie, transformeront le karma négatif en positif. La récitation de mantra  (voir dans le livre "L'Occultisme Universel") et la méditation continue parachèveront cette sublimation.

   Le principe du karma est lié à la réincarnation. On peut comprendre qu'il soit difficile en une seule vie d'acquérir le discernement et la sagesse qui permettront d'équilibrer cette balance. De plus les circonstances particulières de chaque vie ne sont pas identiques pour tous. L'un naîtra d'un père alcoolique et pauvre, l'autre viendra sur terre dans une famille aisée et aura accès à toute l'éducation, la santé et les facilités qu'il désire. Différentes incarnations donnent la possibilité à chaque individu de connaître toutes sortes de circonstances plus faciles et plus difficiles. Ainsi, nul n'est favorisé dans le cheminement de l'évolution, tout dépend du karma accumulé positif ou négatif.

--------------------------------

LE KARMA COLLECTIF ET SA TRANSFORMATION

   Chaque entité avant de s'incarner choisi la culture, le pays le mieux adapté à son apprentissage.

   Celui qui décide de naître dans un pays européen, connaît les raisons de son choix. ce cadre lui sera utile pour ce qu'il a prévu d'apprendre et de faire dans cette vie. Si l'on se dit de nationalité française et qu'on a le sentiment d'appartenir à cette communauté, on suit alors le karma collectif de ce groupe.     L'éducation, les médias de ce pays nous ont modelés. Voter, travailler dans la fonction publique par exemple, cela manifeste un engagement. Si notre pays possède des colonies, ou si notre armée envahit un état, en tant que membre actif de cette nation, on participe à sa responsabilité collective.

   On ne récolte que ce que l'on sème. Si une grande puissance opprime d'autres pays, un jour ou l'autre elle subira les conséquences de ses actes par un retour de flamme destructeur. Les individus sont directement victimes. En réalité, ils sont victimes de leur karma collectif. Un pays envahi une autre nation et commet des actes de violence. Passivement ou activement, les habitants de ce pays y ont collaboré. Donc, chacun sera soumis au  karma négatif généré par l'action de leurs gouvernants. 

    Il en va de même au niveau planétaire. On pollue la terre, l'air, les cours d'eau, les mers. Dans une région ou une autre, la terre réagit : éruptions volcaniques, inondations, tremblements de terre, ouragans, tsunami... Personne n'est à l'abri, tout le monde est responsable.

   Ce karma collectif se décline à toutes les échelles. Que ce soit au sein d'une région, d'un pays, d'une culture ou d'une religion, chacun de nous fait partie d'un ensemble. Mais nous pouvons tous agir pour faire rayonner l'harmonie en soi d'abord et autour de soi ensuite. Ainsi nous pouvons tous participer et transformer petit à petit le karma négatif de cette terre en lumière, car rien n'est inéluctable.

--------------------------------

LA THEURGIE DIVINE

            Le mot théurgie nous vient du grec « theourgia » theos veut dire dieu (une divinité quelconque) et « ergon » signifie ouvrage, travail, effet, action. L’expression « théurgie » possède deux sens : celui d’acte de la puissance divine et celui de mise en action de cette même puissance.

            Le théurge est le praticien de la théurgie, il fait des opérations dignes de la puissance divine. La théurgie, science et haute magie initiatique a été de tout temps  réservée aux véritables initiés et adeptes qui maîtrisent complètement leurs sentiments et leurs émotions. Ces êtres puissants et généreux avec tous, expriment un sens très profond du sacré et du divin.

            A travers une ascèse méthodique, l’initié théurge accède au développement et à la réalisation de ses facultés occultes et spirituelles les plus hautes. L’action théurgique se manifeste grâce à la pratique authentique de l’évocation aux Puissances et au Suprême, qu’on appelle aussi l’Absolu (voir le livre « L’Occultisme Universel – La Science Secrète du Changthang »).

            L’évocation permet d’établir une relation étroite avec les Entités de Lumière et le Suprême. Lorsque cette fusion devient de plus en plus intense, le théurge devient un véritable instrument des Puissances et du Suprême. Il reçoit la possibilité d’agir sur les entités de la nature et de se faire assister par elles. Il commande aux esprits élémentaires et les utilise quotidiennement  pour ses œuvres ésotériques. Il transforme le mal en bien et rayonne le divin en lui et autour de lui.

            Que faut-il faire pour pratiquer la divine théurgie ?

            D’abord il faut développer une grande intégrité morale et spirituelle. On élève ses vibrations grâce à la prière et à la dévotion. La pratique de la méditation et de la contemplation fait découvrir de plus en plus la Vérité et la Sagesse qui siègent en notre cœur. Evidemment, il faut recevoir d’un véritable instructeur (lui-même initié dans la tradition ésotérique) les directives précises des rituels et actions à suivre lors des évocations théurgiques dans le cercle de protection et de lumière. L’opérateur se doit d’agir toujours avec un désintéressement parfait et au-delà de tout égoïsme.

Lorsque toutes ces conditions sont réalisées, la divine théurgie agira en toute splendeur et puissance spirituelle afin de guérir et faire régner la paix et l’amour. Lors de l’action théurgique, l’évocateur et les Puissances de Lumière agissent en collaboration totale. La fusion ainsi établie rend ce qui semblait impossible tout à fait possible et réalisable.

La théurgie devient ainsi un véritable instrument du Suprême, il se donne aux autres avec amour et compassion.

--------------------------------

LA TRANSMUTATION ALCHIMIQUE

            L’alchimie a toujours fait rêver. Jamais vraiment décryptée, une aura de mystère l’enveloppe. Or, transmutation, Grand Œuvre, ces mots résonnent comme autant de promesses, de miracles incompris.

 

            De tous temps et en tous lieux, l’alchimie est une science initiatique. Extrêmement codifiée, son sens profond échappe à la majorité des curieux et des chercheurs. Le terme nous vient de l’arabe (el-kimya), mais les fondements de cette science nous viennent de plus loin encore, de l’Inde d’abord et de la Chine ensuite. En Inde, ce savoir est connu parfaitement depuis de nombreux millénaires et transmis de disciple à disciple de manière ininterrompue.

 

            L’alchimie traite de la science du Grand Œuvre qui permet de transmuter le plomb en or. Quel est ce plomb et cet or ? Le plomb, métal lourd, représente la matière, le corps humain ; tandis que l’or est associé au subtil, au spirituel. Il s’agit donc pour l’homme de transformer son corps matériel en corps spirituel. Un est dans tout et tout est dans un. Par conséquent, ce corps spirituel nous le possédons déjà. Il est le corps causal de notre corps physique. Il faut par épurations successives que le corps physique se dissolve de plus en plus dans le corps spirituel. En regardant au plus profond de soi, on reconnaît la Lumière, l’Energie et la Conscience spirituelle de cette dimension spirituelle qui siège en chacun de nous.

 

            L’agent du Grand Œuvre se nomme la Pierre Philosophale, ce qui signifie en réalité l’Energie Universelle. L’Energie Universelle crée, préserve et transforme toute chose. Elle est toute puissante, omniprésente (en tous temps), omni pénétrante (en tous lieux). Elle ne connaît aucun obstacle. Il est évident que sa toute puissance peut transformer un corps physique lourd et limité en un corps spirituel, subtil et puissant. Cette Energie Universelle se meut dans et hors de toute chose, son degré de subtilité et d’activité diffère d’une dimension à une autre. Les indiens la décrivent comme endormie dans le corps de l’homme, dans une phase d’inertie, ils l’appellent Kundalini.

 

             S’agissant d’une puissance formidable, elle ne peut être éveillée chez n’importe quel individu. Cette énergie trop grande devient dévastatrice si elle est éveillée par quelqu’un qui n’est pas d’une pureté spirituelle parfaite. Voilà pourquoi cette science a toujours été cachée du monde. Protégée par de grands sages, elle n’est connue dans son excellence que par eux. Cependant, on peut trouver une explication de l’opération alchimique dans plusieurs livres indiens. Chacun recommande vivement de ne passer à la pratique que lorsqu’on est prêt spirituellement et avec l’aide d’un guide ayant déjà lui-même éveillé sa Kundalini.

 

            Pour réaliser une première transmutation de l’homme, des techniques efficaces existent. Cette transformation s’appuie sur les cinq éléments : terre, eau, feu, air, éther (voir livre « L’Occultisme Universel »). La terre nous aide à condenser toutes les forces de notre corps, du mental et de l’esprit. En établissant notre vie sur les valeurs spirituelles d’amour universel, d’harmonie et de paix, on se crée une base solide et puissante pour s’élever vers des expériences lumineuses. Des exercices de concentration sur un objet extérieur qui sublime nos pensées (une flamme, un arbre, un cristal…) ou sur des vertus (générosité, dévotion…) ; la récitation de mantra (parole de force aux vibrations puissantes) aident à la maîtrise du corps, du mental et de l’esprit.

            La pratique régulière nous donne un début de paix intérieure. Cette paix est indispensable pour être capable de calmer son esprit et devenir réceptif. La réceptivité est la qualité intrinsèque de la terre. Personne ne peut remplir un verre plein. On doit d’abord vider nos cogitations, nos angoisses, avant de recevoir la Lumière. L’étude de l’homme et de l’univers lèvera le voile de l’ignorance. La connaissance et l’acceptation de nos défauts et qualités nous permettra de changer.

 

            L’utilisation de la polarité positive pour transformer l’énergie négative de la colère, par exemple, servira à notre transmutation. La purification de l’être s’associe à l’élément eau. Sa fluidité nous montre comment contourner tous les obstacles. Les exercices de respiration contrôlée (pranayama) favorisent la purification du corps physique et du mental. Les différents états de l’eau (de la glace à la vapeur) nous montrent que tout est impermanent et que tout est dans un et un est dans tout. La pureté s’acquiert aussi par la simplification des pensées et de la vie. Nul besoin de centrer le monde sur nous-mêmes, centrons-nous dans le cœur, dans la Lumière.

 

             Ce n’est pas en pressant sur un bouton que l’on se transforme, ni en lisant des livres ou des sites ésotériques et spirituels. Seul la pratique assidue, la foi, l’appel à l’Energie Universelle et aux Puissances de Lumière ouvrent la voie de la réalisation. Notre corps est le creuset ; l’amour, la foi et l’ardeur de nos pratiques activent le feu qui transforme nos émotions, désirs et pensées égoïstes en l’or le plus pur. Le feu de l’Amour Universel consumera notre ego, illuminera notre être véritable et rayonnera infiniment autour de nous.

            La méditation sur le troisième œil (ajna chakra) nous unifiera avec la source de notre entité. L’activation et l’illumination de ce troisième œil nous purifiera parfaitement. L’unification du soleil et de la lune ne s’effectuera que si l’on a transcendé toutes les dualités.

 

            Durant tout ce processus de transmutation, on mettra en œuvre la force de préservation associée à l’élément air et au sel. Tous nos acquis doivent être préservés, sinon ils s’évanouiront le lendemain. L’égalité d’humeur, un esprit positif, un cœur dégagé de l’attraction et de la répulsion, voir le Suprême en toute chose et à tous moments préservent un esprit lumineux.

 

            Cet esprit lumineux s’élèvera toujours plus haut jusqu’à l’éther. Comme l’éther, il pénètrera toute chose. L’adepte est clairvoyant et voyage consciemment dans l’astral. Il a réalisé sa quintessence. Il a reconnu et développé en lui les cinq essences de la terre, de l’eau, du feu, de l’air et de l’éther.

 

            Il a d’abord condensé ses forces intérieures, ensuite, purifié son être et ouvert les portes à l’illumination. Il a préservé ce joyau et l’a élevé et donné au Suprême. Grâce à cette réalisation, l’adepte est prêt pour la transmutation parfaite : l’éveil complet de la Kundalini qui lui donnera la Conscience Universelle et tous les pouvoirs sur les cinq éléments.

 

 

--------------------------------

 

 

LA MEDITATION DE "L'EVEILLE"

 

L’Eveillé dit :

 

  • Dans la méditation de l’amour, vous devez disposer votre cœur de sorte que vous désiriez ardemment le bien et la prospérité de tous les êtres, sans excepter le bonheur de vos ennemis.

 

  • Dans la méditation de la compassion, vous devez pensez à tous les êtres en détresse, vous représentant vivement dans votre imagination leurs peines et leurs angoisses, de sorte qu’il naisse dans votre âme une profonde compassion à leur égard.

 

  • Dans la méditation de la joie, vous pensez à la prospérité d’autrui et vous vous réjouissez des joies des autres.

 

  • Dans la méditation de l’impureté, vous considérez les conséquences funestes de la corruption, les effets des actes négatifs et les maladies. Combien léger est souvent le plaisir du moment et combien ses conséquences sont fatales !

 

  • Dans la méditation sur la sérénité, vous vous élevez au-dessus de l’amour et de la haine, de la tyrannie et de l’oppression, de la richesse et du dénuement. Et vous regarder votre propre sort avec un calme impartial et une tranquillité parfaite.

 

Le Bienheureux poursuit :

 

Les quatre dhyanas (méditations) pour acquérir la joie de l’abhidjna (les pouvoirs de l’esprit) sont :

 

Le premier dhyana est la retraite dans laquelle tu dois affranchir ton esprit de la sensualité ; le second dhyana est une tranquillité d’esprit pleine de joie et de satisfaction ; le troisième dhyana consiste à prendre plaisir aux choses spirituelles ; le quatrième dhyana est un état de pureté et de paix parfaites dans lequel l’esprit est élevé au-dessus de toute satisfaction et de toute peine.

 

Il y a quatre upayas (moyens) d’acquérir l’abhidjna : empêcher les imperfections de naître ; détruire les imperfections quand elles sont nées ; produire le bien qui n’existe pas encore ; augmenter le bien qui existe.

 

Extrait du « Maha-parinibhâna Suttanta » (Paroles du Bouddha).

 

 

Le Bouddha

 

------------------------------

 

 

 

QU’ ADVIENDRA-T-IL APRES 2012 ? LA PREDICTION MAYA

 

La civilisation Maya a recouvert en grande partie le Guatemala, le Mexique, le Honduras et le Belize actuels. Elle connu son apogée de 300 à 900 après J.C. L’astronomie très précise des Maya permettait de prévoir les éclipses lunaires et solaires et ils connaissaient la précession des équinoxes.

 

La prédiction des Mayas est basée sur un extraordinaire comptage du temps. Il s’agit de cycles temporels de 13 « baktuns », c’est-à-dire de 13 X 144.000 jours, ce qui donne environ 5.125 années solaires. Quand on sait que ce cycle a débuté en l’an 3.113 avant J.C., on calcule aisément qu’il se terminera en l’an 2012. La terre entre alors dans un Nouvel Age du soleil.

 

Voyons maintenant l’essentiel de cette prédiction en suivant le livre maya « Chilam Balam » et le compteur des jours contemporain don Alejandro Cirilo Perez Oxlaj.

 

« Ce jour représente une nouvelle forme de compréhension dans notre calendrier sacré, une nouvelle forme de gouvernement, une nouvelle façon de se comprendre les uns les autres, de sorte que, sur cette terre, nous ne nous regardions plus avec indifférence et nous ne nous maltraiterions plus. Cette date marque le début des treize cieux. C’est la date où commencera le nouveau monde. Ce sera le début d’une nouvelle période de 13 baktuns. » Le compteur des jours résume ainsi la prédiction.

 

Les prophètes disaient que la fin du cycle sera précédée d’un temps d’avertissement qui a débuté entre le 16 et 17 août 1987. Cette transition doit servir de préparation pour un nouveau voyage du soleil dans les cieux. Permettant ainsi à l’humanité de sortir du cycle des neufs plans de l’inframonde.

 

« Laissez venir l’aube. Laissez tous les hommes et toutes les créature connaître la paix, laissez toutes choses vivre dans le bonheur. Nous sommes les enfants du soleil, nous sommes les enfants du temps et nous sommes les voyageurs de l’espace. Puissent tous les chants s’éveiller, puissent tous les danseurs s’éveiller. Puissent tous les hommes et toutes les choses vivre en paix. Car vous êtes les vallées, vous êtes les montagnes, vous êtes les arbres et vous êtes l’air même que vous respirez. Nous sommes tous un. » Telles sont les paroles du « Chilam Balam ».

 

Le compteur des jours, don Alejandro Cirilo Perez Oxlaj nous interpelle : « Ecoutez votre cœur. La terre Mère vous appelle. Elle appelle chacun de nous à la guérir et donc à nous guérir nous-mêmes. Il est temps maintenant de commencer à écouter la terre Mère et de changer notre manière de penser, notre manière de vivre et notre manière d’être avant qu’il ne soit trop tard. Nous avons besoin de l’aide de tous les peuples, de toutes les cultures, de toutes les religions et de toutes les nations. Nous devons cesser de tuer nos frères et nos sœurs sur cette planète avant qu’il ne soit trop tard. Si nous continuons ainsi, le cycle de temps actuel s’achèvera purement et simplement. Le soir tombera en 2012 et une nouvelle aube ne se lèvera pas. Parce que si la terre Mère doit mourir, c’est la mort pour nous tous. Rien dans ce monde, rien dans cet univers n’est éternel.  Certains anciens Mayas annoncent, au moment du changement de cycle, une période d’obscurité de 60 heures sur toute la planète ; au terme de laquelle le soleil réapparaîtrait à nouveau. »

 

Cette prédiction nous rappelle que l’Age de Fer (Age de Kali) est appelé à finir et qu’un Age d’Or doit peu  à peu lui succéder. N’est-il pas de la responsabilité personnelle de chacun d’entre nous de répondre à ce temps d’avertissement, de réveiller notre conscience et d’agir pour être enfin en paix avec nous-mêmes, les autres et la terre notre Mère à tous ?

 

Les prédictions de l’Inde et du Tibet confirment celles des Mayas, d’ici 2012 ou 2013 un travail d’unité et d’élévation spirituelle doit être accompli sur Terre pour préparer l’Age d’Or qui arrive. Mais cet âge nouveau pourrait être précédé par une phase obscure pour la Terre et l’humanité.                                                                                                    Tant que l'homme n'aura pas transcendé la haine, l'avidité, la jalousie et l'égocentrisme; il ne saura pas voir l'Or qui brille éternellement dans le ciel et dans son coeur. Il est clair qu'il reste encore beaucoup de travail à faire.

 

Le Chilam Balam

Calendrier Maya

 

 

-----------------------------------

 

DIX CLES POUR LA PAIX DU CŒUR

 

1) Ne jamais désespérer de soi et de ses défauts, mais espérer et agir pour que tout puisse changer.

 

2) Avoir confiance en soi et au divin.

 

3) Apprendre et vivre dans l’instant présent, ici et maintenant.

 

4) Connaître le but de notre vie et mettre tout en œuvre pour le réaliser.

 

5) Donner la priorité aux choses essentielles de la vie.

 

6) Quitter l’esprit de rivalité et de comparaison.

 

7) Aider et être à l’écoute des autres.

 

8) Ne pas être l’esclave de la peur et du doute.

 

9) Pardonner aux autres et les aider dans le beau et le bien.

 

10) Vivre dans et avec le divin qui est en nous et partout autour de nous.

 

Ces dix clés ouvrent les portes successives qui mènent à la Conscience Universelle. La plénitude de la vie est atteinte en cette existence même. Plus besoin de revenir se réincarner sur terre, l’esprit est libre de fusionner avec le Suprême, source de toute vie.

 

- - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 LE FUTUR GUIDE DE L'HUMANITE, MYTHE OU REALITE ?

 

 A travers les âges, des êtres de grande sagesse et de Lumière sont apparus sur Terre. Rama, Krishna, Bouddha, Lao Tseu, Jésus Christ, Mohamed et d'autres. Tous ont apporté un système de philosophie basé sur l'Amour et le Divin.         

 

Les hommes se sont appropriés ces philosophies et les ont transformées pour les adapter à leurs besoins et à leurs désirs multiples, légitimes ou illégitimes.

 

 Dans l'hindouisme, la venue de Kalki, l'avatar divin est attendue. Le bouddhisme annonce le futur Bouddha Maitreya, le Très Compatissant. Les chrétiens espèrent le retour du Christ et les musulmans la venue de Mahdi.

 

 Mais pensez-vous que l'humanité soit prête à accueillir et à écouter un nouveau Guide spirituel qui s'adressera à tout le monde? Pour l'instant cela n'est pas encore le cas.                  

 

Il est sûr qu'un jour un grand être viendra sur Terre afin d'y apporter la véritable Lumière spirituelle. Toutes les prophéties d'occident et d'orient annoncent l'Instructeur du futur.

 

 Peu importe son nom, il apparaîtra avec des grands pouvoirs spirituels et psychiques. Il apportera réconfort et amour à l'humanité souffrante. Son message sera celui du bien et de la fraternité universelle.

                                                                 

Il réunira tous les hommes qui aspirent à un monde nouveau, un monde régénéré par l'Amour, la Connaissance et la Sagesse. Une nouvelle ère naîtra, libre pour des hommes et des femmes libérés des désirs artificiels et égoïstes qui enchaînent actuellement tant de gens.

 

 Le futur Guide de l'humanité n'est pas un mythe, mais une réalité qui prendra forme dès que nous serons prêt à l'accueillir, à l'écouter et à le suivre dans la voie de la Lumière.

                                                                  

Nous pouvons nous y préparer en élevant notre être par un changement profond en harmonie avec la Lumière Universelle.

 

------------------

 

 

 LE MYSTERE DE L'AUTOCOMBUSTION DU CORPS

 

 Ce phénomène que la science n'arrive pas à expliquer, nous allons en révéler les mystères. Au fil des âges, il y a eu des combustions spontanées de gens qui périrent totalement consumés par une terrible chaleur et un feu intérieur extrêmement élevé.

 

 L'être humain est une véritable machine chimique et électromagnétique parcourue par une Energie universelle que l'on appelle le Prana. Au niveau du plexus solaire se situe un chakra (hridaya chakra) qui est comme une centrale ou pile énergétique . Là s'accumule l'énergie du Prana pour ensuite se diffuser harmonieusement à travers des canaux subtils (nadis) et irriguer tout le corps.

 

 Dans la vie normale, il n'y a jamais de surtension énergétique au niveau de la pile du corps, mais s'il advient un déséquilibre énergétique dû à un blocage du flux de cette énergie dans le reste du corps, cela peut provoquer une accumulation extraordinaire d'énergie vitale dans cette zone. Cette chaleur interne devient incontrôlable  et augmente brutalement la température du corps jusqu'à le faire se consumer à partir de la poitrine en allant vers les membres.

 

 Ce phénomène est très rare et survient surtout à des personnes âgées dont le système d'irrigation des nadis (canaux subtils ) est en dysfonction et ne permet plus à l'énergie de se diffuser dans tout le corps. Ainsi bloquée, l'énergie (Prana) s'accumule dangereusement dans la pile du corps et la fait littéralement exploser. Par conséquent, tous les tissus, graisses et organes brûlent instantanément à une température extrêmement élevée. La personne victime de ce phénomène ne souffre absolument pas. Son corps astral et son esprit sont propulsés hors du corps physique qui brûle. Certaines parties du corps, comme les membres, ne sont pas nécessairement atteintes car situées en périphérie du tronc où siège la pile énergétique du corps. Cela explique que les objets qui entourent la victime ne prennent pas feu.

 

 Même les animaux peuvent être victimes de l'autocombustion pour les mêmes raisons que les hommes. L'autocombustion est finalement un phénomène qui paraît étrange mais naturel. Cela peut nous faire penser à la fin de vie d'un soleil qui explose et se contracte sur lui-même. Le microcosme est à l'image du macrocosme.

- - - - - - - - - - - - - -

LES QUATRE AGE DE LA TERRE

Les cycles de l’évolution sur la Terre se comptent en quatre Ages successifs. Depuis sa naissance, cette planète a déjà traversé plusieurs cycles. En Orient comme en Occident, on parle toujours de quatre périodes, elles se déclinent en quatre modes de vibration, de la plus brute à la plus subtile.

L’AGE D’OR manifeste les qualités les plus élevées de l’être humain. En Inde, on le nomme Satya Yuga ou Krita yuga, l’Age de Vérité ou l’Age parfait. Nul mauvais sentiment ou intérêt égoïste ne dirige l’homme. Sa vie se fonde sur la spiritualité, toutes ses facultés de clairvoyance et autres facultés psychiques sont pleinement réalisées.

L’AGE DE CUIVRE OU D’ARGENT voit l’apparition d’actes intéressés, la droiture de l’homme diminue d’un quart. La spiritualité s’accompagne de rites. Pour les Indiens, il s’agit du Treta Yuga.

L’AGE DE BRONZE n’est pas une ère très spirituelle. La droiture de l’homme a diminué de moitié. Les rites l’emportent sur la spiritualité, on ne se soucie plus de la vérité. Négligeant son esprit, l’homme attrape toutes sortes de maladies et de désirs. En sanskrit, on le nomme le Dvapara Yuga.

L’AGE DE FER est celui d’aujourd’hui. Une ère de ténèbres et d’obscurantisme où la lumière spirituelle est cachée et souvent oubliée. On n’entend plus la musique des sphères mais le vacarme des armes. L’instinct de survie et l’ego dominent. L’exploitation de l’homme par l’homme sévit. Il s’agit de l’Age noir, Kali Yuga en sanskrit.

Chacune de ces périodes est précédée d’une aurore et suivie d’un crépuscule. Elles sont calculées en années divines. La datation exacte de ce système est plutôt allégorique. Retenons surtout que nous vivons maintenant dans l’Age de Fer et si l’on veut que l’Age d’Or s’ouvre à nous… il faudra le préparer !

 

 

Calendrier Maya
montrant le cinquième dieu du soleil Toniatiuh
entouré des représentations des quatre cycles
de création et de destruction précédentes.

- - - - - - - - - - - - - -

LE MONT KAILASH, LIEU MAGIQUE 

Axe du monde dans la mythologie indienne, le mont Kailash culmine à 6.718 mètres dans le ciel au Tibet. Réceptacle d’une puissance cosmique, cette montagne forme un centre de stabilité, de force magique et d’harmonie. Un tel sommet exerce un tel pouvoir subtil que de tous temps et de tous lieux une multitude de gens sont irrésistiblement attirés par lui comme par un aimant.

Ce « swayambu linga », signe divin né par lui-même, attire des pèlerins hindouistes, bouddhistes et bön. Il se dresse comme une aiguille magnétique reliant les forces de la terre et du ciel au sud-ouest du Tibet.

Par lui-même, il dégage une puissance phénoménale, force décuplée par les prières, les rites et les méditations des pèlerins et des ascètes. Cette eggrégore (forme-pensée) forme un cercle de lumière autour de la montagne. Une série de grottes et d’ermitages ponctuent le « kora » (ronde spirituelle) de haltes dévotionnelles. Dans cette limpidité de l’air unique sur terre, on a l’impression de toucher à une autre dimension. Le mont Kailash n’est-il pas la demeure du dieu Shiva et de Brahmâ (dieux majeurs en Inde). Il a la forme d’un gigantesque mandala pour les bouddhistes, représentant les « Dhyani Bouddhas » primordiaux.

Le pèlerin devant cette vision d’une pureté, d’une perfection et d’une puissance au-delà de la réalité de cette terre, oublie ses difficultés, ses peurs, son individualité, il se sent invincible et semblable à la paix infinie qui l’envahit. Il s’identifie à ce plan magique, plus rien de terrestre ne le touche.

Ce mont Kailash, c’est l’axe physique et métaphysique du monde, il conduit aux différents plans au-delà de la 3è dimension. Dans le corps humain, il représente la Sushumna nadi, canal central énergétique le long de la colonne vertébrale qui mène à l’illumination.

Comme tout lieu sacré d’Orient, ce temple naturel possède son réservoir d’eau sacrée. Le Kailash est entouré de deux lacs. Le Manasarovar représente les forces de lumière, de polarité solaire. Le Rakastal est associé aux forces cachées de la nuit et à la lune. Ces deux lacs représentent les deux canaux d’énergie subtile qui remontent le long de la colonne vertébrale (Ida et Pingala nadi).

Faire ce pélérinage profondément initiatique a pour but de conduire le pèlerin purifié par l’épreuve, rempli de dévotion et chargé par l’énergie magnétique du lieu, à l’illumination. Les adeptes verront alors le temple céleste, la divinité de leur cœur et l’épanouissement du Sahasrara chakra (centre énergétique au sommet de la tête, la porte vers le divin).

Béni, l’adepte peut repartir. Le monde des illusions et de l’ego s’est évanoui grâce à l’assistance des Puissances du lieu. La magie du mont Kailash s’est réalisée en lui.

Mont Kailash

Lac Manasarovar

Lac Rakastal

     

 

AU CAP DU TROISIEME MILLENAIRE, « LE LAURIER REVERDIRA « 

« Au cap de sept cents ans, le laurier reverdira » Al cap dels sèt cent ans, verdejera lo laurel »). Bélibaste, parfait cathare, fit cette prédiction en 1309, quelques années avant de périr sur le bûcher du château de Villerouge-Termenès. Il nous annonce qu’après une ère de violence avec les massacres de l’inquisition, les croisades, les guerres et les luttes de pouvoir ; reviendra une période d’épanouissement spirituel, de renouveau où «le laurier reverdira ».

 

Floraison du laurier à Villerouge-Termenès

Quel est donc le symbolisme ésotérique du laurier ?

Astrologiquement, le soleil influence cet arbuste qui demeure vert tout l’hiver. Le laurier symbolise l’immortalité et la gloire matérielle et spirituelle. Il signifie aussi les conditions spirituelles de la victoire, la sagesse unie à l’héroïsme. Dans la Grèce antique, avant de prophétiser la Pythie et les devins mâchaient ou brûlaient du laurier qui consacré à Apollon (dieu solaire) possédait des qualités divinatoires. Les rameaux du laurier, une fois consacrés, peuvent devenir des talismans écartant toutes les forces malfaisantes. La foudre ne tombe jamais sur le laurier, sa seule présence chasse les serpents et animaux venimeux.

Guilhem Bélibaste naît vers 1280 à Cubières, un village du Razès (Aude). Sa famille, des paysans aisés, est totalement acquise au catharisme. A Cubières, les Bélibaste reçoivent de nombreux parfaits de marque comme Pierre Autier et Philippe d’Alayrac. Les frères de Guilhem, bergers, accompagnent même fréquemment certains de ces parfaits dans leurs tournées clandestines. En effet, malgré les efforts de l’église catholique depuis presque un siècle pour éliminer l’hérésie cathare, celle-ci était encore bien vivace et se développait même à nouveau en Ariège et en Razès grâce à la prédication des frères Autier.                       

Guilhem Bélibaste (mort en 1321) faisait partie de l’église cathare. Celle-ci se composait de croyants et de parfaits. Les parfaits devaient mener une vie de méditation et de prédication, renonçant aux biens du monde. Ils croyaient en la réincarnation et étaient végétariens. « Rien de visible n’est sacré » disent-ils, ni croix ni temples. La bonté du cœur ouvre le chemin du paradis où toutes les âmes sont égales. L’enfer n’existe pas. Ils croyaient en deux principes antagonistes, le bien et le mal. Ce monde matériel est l’œuvre du mal. Au terme de plusieurs vies, l’homme doit s’améliorer pour parvenir à la pureté et ainsi reconquérir son corps spirituel. La connaissance, l’équité, la tolérance et l’amour sont les alliés du croyant cathare.

L’inquisition fit des ravages et éradiqua le catharisme de ce pays. Après ses heures de gloire au Moyen Age, le catharisme est devenu une religion du passé. Bien sur, on peut faire toutes sortes de recherches historiques, religieuses ou autres à ce sujet, mais qu’en est-il de ce renouveau annoncé pour aujourd’hui ? Les cathares ayant disparu, sous quelle forme le laurier reverdira-t-il ?

Il est essentiel de se poser la question, si l’on veut vivre la vie au mode présent. Prêtons attention à tout ce qui se passe dans le domaine spirituel dans la région historique du catharisme. Depuis quelques années beaucoup de gens sont attirés par le Languedoc-Roussillon et le Midi-Pyrénées. Ils viennent d’autres coins de France, d’Angleterre, de Belgique et d’ailleurs. Nombre d’entre eux se sentent poussés par une force qui les attire en ces lieux. Ils quittent tout, changent de vie et certains même de métier. Il y a un afflux de nouveaux thérapeutes en tous genres, d’artistes, de chercheurs et autres. Vu le nombre et la diversité des origines, on ne peut pas dire qu’il s’agisse d’ « illuminés ».

Il semblerait qu’il existe effectivement une force d’attraction qui dirige toutes sortes de personnes dans cette zone. Cette force agit par elle-même depuis quelque temps et a vraiment transformé la vie de plusieurs hommes et femmes. La France est vaste et le Midi aussi, mais il fallait absolument qu’ils aboutissent ici. Cette puissance astrale – venant d’une dimension plus subtile – a manifestement influencé le subconscient de certains. De plus, nous trouvons dans cette contrée-le pays cathare (l’Aude et l’Ariège) nombre de dolmens ou de menhirs qui signalent des nœuds telluriques. Ces nœuds sont des points de concentration d’énergie vitale électromagnétique. Plusieurs pics agissent comme des aimants dû à une veine tellurique ou (et) à un haut taux de minéraux dans le sol. Ces forces interagissent et augmentent ainsi leur impact sur les corps et les esprits.

Dans ces nouveaux venus, beaucoup pensent qu’il faut faire quelque chose pour s’harmoniser avec la nature, avec les autres et être en symbiose avec les énergies du lieu. Les méthodes pour réaliser ce but ne sont pas claires pour chacun, mais ils cherchent et essaient en tout cas.

Plus généralement, on peut dire que la planète se situe à une période charnière que certains appellent l’avènement de l’ère du Verseau, ou pour d’autres la jonction de l’Age de fer à l’Age d’or. C’est-à-dire le passage d’une longue période troublée où règne la violence et l’exploitation, à une période de sagesse et d’harmonie. S’il est vrai qu’un Age d’or va débuter, il ne tombera pas du ciel, il faut que les hommes et les femmes se mettent ensemble pour le préparer, ici et ailleurs.

Il est temps de vivre et de diffuser une philosophie universelle au-delà de tout dogme, religion ou sectarisme qui dépasse tout esprit de division.  Si toutes les personnes qui vivent un élan spirituel se réunissent, leur force spirituelle sera grande et les lauriers reverdiront comme prédit.

 

 LE TROISIÈME OEIL ET L'HUMANITÉ FUTURE

 Il y a très longtemps, avant le déluge raconté par toutes les religions, les êtres humains avaient des facultés psychiques et spirituelles extraordinaires. Actuellement, ce n'est plus le cas, l'homme a perdu ses pouvoirs psychiques et ses perceptions spirituelles profondes.

 La clé principale pour que l'humanité puisse évoluer psychiquement et spirituellement réside dans l'ouverture du troisième œil (Ajna chakra). Cet éveil du troisième œil apportera à l'être humain les connaissances et la sagesse pour évoluer dans toutes les directions. Il pourra voyager jusqu'aux étoiles les plus lointaines. Il préservera la vie sur notre planète. Il deviendra clairvoyant, télépathe, magnétiseur pour le bien de tous.

 L'homme et la femme dont le troisième œil est ouvert et complètement éveillé, auront la compréhension des mondes spirituels supérieurs et recevront l'aide des Puissances de Lumière. Ils vivront dans les cinq feux sacrés que sont : la Vérité, la Paix, l'Amour, l'Harmonie et la Sagesse. Une nouvelle civilisation universelle s'établira sur Terre, à l'écoute du Divin qui rayonne en soi , qui est en tout et hors de tout : le Suprême.

 Tous nous avons potentiellement des grandes facultés psychiques et spirituelles. Nous pouvons les faire s'épanouir totalement grâce à l'ouverture du troisième œil en méditant profondément sur ce centre situé à la racine du nez, entre les deux yeux. Là demeure une lumière éblouissante, celle du Divin et de tous nos pouvoirs psychiques. J'enseigne la méditation sur ce centre de sagesse. Les êtres qui auront réalisé l'épanouissement complet de l'Ajna chakra feront vraiment honneur à l'humanité et au Divin qui habite en eux.

 Je souhaite qu'un grand nombre de personnes éveillent leur troisième œil et atteignent ainsi la Conscience Universelle. Tous ceux qui la vivront feront partie de l'humanité future qui établira l'Age d'Or sur Terre.

Ce sera trop tard ?

Les sages nous incitent à un renoncement total et volontaire à l'égoïsme. Mais ce renoncement, inévitable au jour dernier, nous ne pouvons y consentir aujourd'hui. Pourquoi ? Est-ce parce que la conscience dort, lovée au cœur des mythes ? Est-ce parce que des générations ont jeté sur nous le poids de leurs habitudes ? Qu'importe ! De tortueuses justifications excusent nos conduites les plus insensées.

 Nous fermons les yeux et prions le ciel de nous réveiller au paradis. Demain est le symbole de cette terre promise. Demain verra s'évanouir le souvenir des siècles de désespérance, demain, des roses couvriront les déserts. En attendant, aujourd'hui trouve la misère confortablement installée. Des hommes meurent pour une bouchée de pain, pour une idée, pour rien. Aujourd'hui, les animaux sont massacrés et la terre pillée. Lieux communs ? Hélas, oui ! Le dramatique est devenu notre pâture quotidienne, avalée dans l'indifférence. Mais n'est-il pas à craindre que demain il ne soit trop tard pour renoncer à notre folie, trop tard pour éviter l'anéantissement de la planète ?

 NON, il ne sera pas trop tard  si l’humanité prend Conscience MAINTENANT du Divin qui habite en elle et fait tous les efforts pour écouter les SAGES.

 Éveillons notre Troisième œil pour éveiller notre Conscience Universelle et aider  l’humanité dans son évolution spirituelle afin d'établir l'Age d'Or.

 

LE PIC DE BUGARACH , MONTAGNE MAGIQUE

 

  Surnommée « la montagne sacrée », le Bugarach culmine à 1231 mètres dans les Corbières audoises au sud de la France. Pic isolé dominant un vaste paysage de la mer Méditerranée aux Pyrénées, il attire le regard non seulement par sa hauteur mais aussi par sa forme. Lorsqu’on vient du Nord, par la route des Corbières, on voit un « lingam » multiple. Le « lingam » représente en Inde l’énergie créatrice. Certaines montagnes sont honorées en Inde de la même manière que l’on divinise les « lingams » qui sont dans de très nombreux temples. Dans le passé, on rapporte que les Celtes connaissaient la puissance du Bugarach.

Pointe d’énergie

  Pic isolé, il agit comme un aimant vis-à-vis des forces de la terre et du cosmos. Surgit d’un bouleversement tectonique lors de l’apparition des Pyrénées, sous lui des immenses plaques de grès et de calcaire se sont inversées. Cette transformation a engendré de profondes cavités en-dessous et autour de ce mont. Les énergies de la terre se manifestent par un puissant tellurisme. Le sommet attire les énergies électriques de l’air. Il aimante aussi les nuages et les orages.

  La conjonction des deux phénomènes engendre une grande force magnétique en ce lieu. La force qui rayonne de Bugarach est brute. Il ne s’agit pas d’une énergie subtile, aérienne et lumineuse ; mais d’une force dense et cohésive. C’est une pointe d’aimant qui attire les voyageurs, mais qui peut aussi déstabiliser les personnes qui vivent alentours.

Ascension spirituelle

  Les montagnes manifestent la rencontre de la terre et du ciel, autrement dit l’ascension spirituelle et la profondeur de l’introspection dans la grotte du cœur. On retrouve à Bugarach ces éléments : sommet vers le ciel et caverne en son centre. L’ascension du mont peut ainsi faire partie d’une démarche initiatique et stimuler la reconnaissance du centre spirituel en soi.

  Chaque pays a sa montagne sacrée, demeure des dieux. Le mont Kailash au Tibet est un lieu de pèlerinage pour les bouddhistes, les böns et les hindous. Le mont Carmel en Israël, le Fujiyama et le mont Koya au Japon, de nombreuses montagnes et collines pour les taoïstes en Chine ; tous ces centres appellent les gens à faire un chemin pour se  transcender.

Légendes et extra-terrestres

  Le Pic de Bugarach, depuis quelques années, aimante effectivement de plus en plus de personnes. On vient même de l’étranger pour faire l’expérience de ce mont mystérieux. La naissance de cette montagne est entourée d’une légende. Comme le décrit un livre de légendes audoises, la fée Nore et les lutins Bug et Arach étaient les plus honorés en Aude. Le Cers, fils d’Eole, soufflait fortement et dévastait la région. Après que la fée Nore aie fait appel avec succès à la protection du dieu Jupiter ; les lutins Bug et Arach firent de même. Jupiter, répondant à leur fervente prière, dressa dans les nues un promontoire protecteur qu’on nomma le Bugarach.

  Toutes sortes d’histoires auréolent ce lieu. On raconte qu’un ermite s’était retiré au sommet du mont au début du vingtième siècle. Des documents disent que le trésor de l’abbé Saunière de Rennes-le-château s’y trouverait caché. On aurait aussi aperçu  des vaisseaux extra-terrestres autour du pic ; et la cavité située sous le Bugarach serait assez grande pour contenir l’un de ces vaisseaux. On parle également de lumières étranges et de « porte temporelle » nécessaire à ces apparitions.

  Quoi qu’il en soit de tous ces mystères, le Pech de Bugarach est manifestement un centre vibratoire qui irradie un magnétisme tellurique puissant. L’énergie de ce lieu peut être bénéfique dans une démarche spirituelle et initiatique. Canalisée selon des méthodes traditionnelles et focalisée, il est possible d’utiliser cette énergie pour l’éveil de la conscience. Mais comme le disent les Taoïstes et d’autres ésotéristes, on ne se lance pas à l’assaut d’une montagne sacrée sans avoir réalisé une préparation spirituelle.

Le Bugarach